Les fortunes diverses des exclus du Parti socialiste

15 Juillet 2013

Pendant les législatives de juin 2012, la règle du Parti socialiste était claire : "tous les dissidents seront automatiquement exclus du parti pour une durée de deux ans". Une cinquantaine de candidats ont pourtant tenté leur chance, contre des collègues socialistes ou des alliés investis par le PS en vertu d'accords nationaux (écologistes, radicaux...).

Si la majorité de ceux qui ont réussi leur pari ont été accueillis à bras ouverts par le groupe socialiste une fois élus, les perdants ont souvent été traités différemment. Recasés, marginalisés, ignorés : un an après, un seul a été officiellement réintégré. Voici le récit de leurs parcours.

Thématique: 
Média alternatif: 

Les fortunes diverses des exclus du PS